Basile di manski

Dans un article précédent, Basile di Manski avait réussi à nous réconforter pendant un lundi matin un peu difficile, au point pour nous de le mettre dans notre playlist définitive de 2016. Pour « Burning Morning », son tout nouveau clip aux allures de road trip érotique couleurs néons, il fallait qu’on sache ce qui lui était passé par la tête. A lui et celle d’Alice de Barrau à l’animation.

Basile: « Ce clip a été concu comme un rêve : j’ai fait le storyboard de manière hyper spontanée, presque automatique. Pour comprendre ce qu’ il veut dire, il faudrait consulter un psychanalyste. »

Alice : »Le côte ultra kitsch/vintage est un melting pot de références 80’s sur lesquelles Basile était parti. J’ai vraiment aimé y aller à fond. C’est un grand trip, qui va passer par des fantasmes aux images clichées, à de grands délires absurdes (le dauphin banane). Basile savait vraiment ce qu’il cherchait et avait toute la trame. Je suis donc partie de ses idées pour m’approprier le clip et rajouter mes propres délires. »

Basile di manski

« Délires » est le mot juste pour qualifier « Burning morning », psychédélique, fluo aussi. Et quand on leur demande ce que ça évoque pour eux, les réponses fusent:

Basile: « Les dessins animés des années 90 comme Nicky Larson, le surf, les femmes, le porno, les grandes villes, les drogues chimiques, les voitures des années 80, mélangés dans une sorte de psychédélisme. Ce sont des choses que tous les hommes de ma génération apprécient je crois. »

Alice: « Le rythme du morceau est vraiment sensuel, je me suis éclatée dans le morphing pour créer un mouvement fluide et appuyer le côté hallucinatoire. Certains mouvements de lignes sont souvent plus érotiques pour moi qu’une image explicite; c’était aussi un challenge: du sexe sans que ça parte dans le vulgaire. « 

Mais est-ce qu’il existe un moment spécifique pour écouter et regarder ce morceau?

Basile: « Tous les contextes sont bons pour écouter « Burning morning« , mais le meilleur est sûrement celui-ci : une grande ville occidentale ou orientale, au moment mystique où le soleil se couche et où tout semble a la fois très clair et très mystérieux . En tout cas, c est le contexte dans lequel la chanson a été enregistrée. »

Alice: « Trois possibilités qui me viennent en tête là: Dans le noir, dans un bain bouillant, le front transpirant, deux cigarettes. Basique mais nécessaire: au volant sur une grande autoroute vide, basses qui font vibrer les sièges. Fin de soirée en regardant quelqu’un dans les yeux et dansant en slow-motion parce que le corps n’en peut plus. »

Basile di Manski – Burning Morning (Pain Surprises records)

Basile di Manski sur Facebook 

Le travail d’Alice de Barrau sur Viméo 

Eric Rktn est sur Twitter

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *