8 Eps en solo, 5 derrière le duo High Powered Boys, Bobmo s’affirme avec son premier album New Dawn, sorti le 30, évidemment sur Marble, label cofondé par lui même et ses copains Para One et Surkin. Séparément mais pas trop, Bobmo invite ces deux derniers à collaborer sur ce disque, en mêlant justement house & techno. Beware s’est posé 3-4 questions. Il nous répond.

Print

Beware mag : Presque deux ans de charbonnage, quel a été l’objectif de l’album New Dawn ?

Bobmo : Hello!

Mon objectif était de faire un album qui me ressemble et de montrer mes autres influences aux gens. J’avais quelque chose de précis et varié en tête et j’ai essayé de le retranscrire de la meilleure manière possible. ce n’était pas évident de mélanger mon coté techno à des choses plus mélodiques et house. L’intérêt de l’album était aussi de sortir des morceaux que je n’aurais pas mis sur des EPs.

 

Mind Control avec ton pote Surkin, on peut affirmer que c’est un clin d’oeil aux High Powered Boys ? Le duo teenager perdure d’une certaine façon ?

Pour l’instant High Powered Boys est en stand-by car on a nos projets solo qui prennent pas mal de temps. Mais je tenais a l’avoir sur l’album, on avait ce sample de voix qui trainait et je me disais qu’il avait une vibe très HPB, c’était la bonne occasion.

Tout en tenant à une ligne techno, tu joues avec pas mal mélodies, tu flirtes avec un je-ne-sais-quoi/house des années 80, t’as le cul entre deux chaises entre la musique club et une musique un peu plus émotionnelle. T’as aussi souvent évoqué des influences avec le rap, le nerd, l’acid, Chicago… Comment t’entretiens ce culte de la culture ghetto devant un public qui y est peut-être insensible ? 

Je n’avais pas envie de faire une compilation de Bangers sinon j’aurai sorti pleins de EP pour les djs. Faire un album, c’était l’occasion pour moi de mettre un peu d’émotion dans ma musique, de me lâcher, essayer de nouvelles choses tout en gardant mon style. Le fait d’avoir des influences précises, c’est ça qui fait la personnalité de ma musique et qui me démarque. J’essaye de les montrer au public lorsque je fais des dj sets mais je pense qu’avec internet et tous les blogs, les jeunes qui s’intéressent un peu a la musique comprennent ces influences.

 

Quand Institubes a mis la clé sous le paillasson, Marble était déjà sur la ligne de départ. Aujourd’hui, vous avez l’air de tenir à cuisiner de votre côté en ce moment, cultiver vos profils différents mais complémentaires… De nouveaux proiets collectifs vont suivre ou quels objectifs avec le Marble ? 

C’est vrai qu’on a chacun notre style mais on se complète bien, déjà on sort mon album et celui de Para One bientôt; puis on va peut-être essayer de faire des collaborations entre nous ou avec des gens de l’extérieur, peut être faire des compilations d’inédits aussi. On est assez ouverts.

6

Suivez Bobmo sur les réseaux sociaux : FacebookTwitterSoundcloud

New Dawn, le nouvel album de Bobmo, disponible sur les plate-forme de téléchargement légal.

Vous aimerez aussi

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *