Une nouvelle comédie dernier cri, voilà ce qui manquait à la ville de Saint-Étienne ! Aujourd’hui, c’est chose faite, puisqu’au terme de trois ans de travaux, la comédie a quitté cet été le quartier de Tarentaize pour ouvrir officiellement ses portes à la Plaine Achille. Elle aura donc désormais pour voisins le Zénith, le Palais des spectacles ou encore le Fil.

Ce projet de la Nouvelle Comédie de Saint-Etienne visait à installer dans une friche industrielle de la seconde partie du 20ème siècle toutes les composantes d’une grande institution théâtrale, dédiée à la production, la présentation et à la formation théâtrale. Le tout sur une superficie de 8000m2, soit le double de l’ancienne institution.

La Nouvelle Comédie de Saint-Etienne a fait l’objet d’une compétition internationale que le studio Milou Architecture, branche parisienne du studio Milou, a gagné en 2012.

Le projet dessiné par Jean-François Milou proposait de glisser les composantes du programme dans l’unité spectaculaire des volumes de l’ancienne usine, révélée et amplifiée par une monochromie rouge qui signe partout la reconversion du site.

En août 2016, et suite à des problèmes de santé, Jean-François Milou a été amené à réorganiser ses activités et à fermer son agence parisienne, le studio Milou Architecture sarl. Jean-François Milou a facilité le suivi du chantier en organisant, avec l’aide de l’agence Maes, la transmission du suivi aux architectes du studio Milou en charge du chantier Thomas Rouyrre, et Maria Campos. Jean-François Milou adresse ses plus sincères remerciements pour l’assistance de la ville de Saint-Etienne, d’Hubert et Luc Maes, de Thomas Rouyrre et de Maria Campos dans la bonne réalisation du projet.

 

Le photographe Fernando Urquijo a réalisé un reportage complet sur le projet depuis sa phase chantier, jusqu’à sa réalisation à découvrir ci-dessous.

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *