Ryder The Eagle

Il fallait oser : quitter le nid douillet de la pop indé de Las Aves (dont on vous parlait déjà ici), arrêter de planquer son rêve et accueillir pleinement les conséquences d’une rencontre décisive avec Adam Green (The Moldy Peaches).

Il fallait l’avoir, ce grain de folie, pour s’enfermer dans un studio londonien et enregistrer, sans filet, l’EP Ride Of Love. C’est cette urgence, ces riffs fiévreux un peu brisés, comme une insatiable envie de s’écrire que l’on retrouve dans Die On My Bike.

Il fallait assumer de révéler tout ce souffre sucré, cette acide sensibilité hors des cases, livrant ainsi des titres à la belle montée en puissance (She’s Already Won My Heart) qui nous avaient déjà conquis.

Avec Die On My Bike, Adrien Cassignol, alias Ryder The Eagle, tente un tout pour le tout qui s’avère gagnant : blues de crooner à l’accent so frenchy, boucles au vent, guitare grasse, et puis cette savoureuse nonchalance qui finit par gagner les tympans les plus endurcis. Déjà un classique, en somme.

En concert le 4 décembre 2017 au Pop-Up du Label

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *