DIRTY PROJECTORS

Une infinie douceur dans un monde à deux vitesses. A la rédac’, on a pris le temps de laisser infuser ce titre, au lieu de partager notre simple joie immédiate de retrouver le groupe new-yorkais. Depuis 2012, après l’album studio collector Swing Lo Magellan, sans nouvelles, on se sentait un peu comme délaissé par ces lointains cousins de Department of Eagles, l’electro extatique en plus.

« Pendant un moment, nous avions notre propre petite bulle » : au cœur d’une végétation factice, un air s’élève, entêtant, cathartique, sur ce temps qui fuit et délave peu à peu la valse des sentiments.

Comment réunir autant de bliss et de mal de vivre dans un titre aussi doux que tendre? Grâce à la voix juvénile de Dave Longstreth qui fredonne, danse, vibre, se crispe,  avec toute cette soul subtile qu’il parvient ici à porter bien au delà de ce dont on le croyait capable.

Solange elle-même ne s’y est pas trompée en travaillant à ses côtés sur son désormais historique Seat at the Table.

L’album, vite?

Enregistrer

Vous aimerez aussi

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *