Drake & Future – What a Time to be Alive : un banger sans âme.
Drake Future what a time to be alive
Drake & Future – What a Time to be Alive

Il est à noter que l’avis présenté dans cet article n’illustre pas l’opinion de toute la rédaction. (Ca sonne politiquement correct non ?)

Soyons francs… Ce genre de rap m’épuise et je pense sincèrement que le Hip Hop a bien plus à offrir que des bangers sans âme. Le rap est un moyen d’expression et depuis des décennies il permet aux plus grands poètes de parler de faits d’actualités, de se faire des ego trips délirants, de critiquer une société souvent trop injuste. Le génie Kid Cudi l’a dit : le projet est pauvre.  Et pourtant certains (en grand nombre) sont et seront en extase.

 

 

Revenons (rapidement) sur les 2 artistes du projet

Le rap de Future a malheureusement toujours été très loin de tout ce qui, à mon avis, fait du Hip Hop le mouvement musical le plus intéressant de nos jours. Il sort bangers sur bangers, sans aucunes lyrics intéressantes, sans aucun flow, sans aucune idée. Il pourrait très bien se faire d’enormes égo trips comme Childish Gambino a su le faire… Mais non, pour lui le rap se limite à la drogue qu’il possède, les femmes qu’il baise (pas d’autres mots), sa tune et son auto tune de merde. Je suis dur mais c’est parce que je juge ses sons dans la catégorie Hip Hop. C’est finalement pas celle qui lui correspond le mieux puisque sa voix trafiquée à 100% est plus utilisée comme partie intégrante des beats utilisés. C’est du rap de club.

Alors oui en soirée c’est marrant pour foutre ses bras en l’air, mais c’est bel et bien la seule chose possible avec ce genre de rap « bas de gamme ».

 

Drake, lui, est un cas à part. Une sorte de caviar : on le bouffe car on sait que ça fait haute société et hype, mais en réalité c’est dégueu et pauvre.
Avant que toutes les groupies (les mecs sont ici inclus) ne s’énervent, tentons de résumer le personnage. Il arrive en proposant quelque chose de nouveau. Il rap un peu, il chante un peu, si bien qu’on ne sait pas vraiment dans quelle catégorie le faire rentrer. Il est très soft dans sa manière de chanter, mais fait parfois le dur dans ses paroles. En parlant de ses paroles, les gars elles sont pas très recherchées et rarement diversifiées. Je ne suis pas sûr qu’il serait loin devant Future si on organisait un contest. Ca se résume assez rapidement au final : partying in the club, got bottles and bitches, I’m from the 6, I’m using the auto tune way too much.

Je pars dans la caricature mais au final c’est tout de même ce que l’on retrouve. La plupart du temps son flow n’apporte rien à la mélodie. Il n’enchaine ses phases que très rarement d’ailleurs, laissant énormément de blancs entre 2 phrases. Les fans diront que c’est son style. Mouais. Par contre le type sait s’entourer et est visionnaire. Ca on ne pourra jamais lui retirer. Toujours munis de productions de malade, souvent en avance sur le « game », et un talentueux 40 à ses côtés. Mais encore une fois, des prods aussi bonnes sont loin d’être sublimées par ce qu’il propose en termes de rap/chant. Il suffit d’écouter les deux premières minutes de Know Yourself… 

Et du coup What a Time to be Alive, ça donne quoi ?

Ça va marcher. Ça marche déjà d’ailleurs avec des chiffres splendides comme à chaque nouveau projet de Drake. Ça marche car on se fout de ce qu’ils peuvent bien raconter, ou parce que le délire bitches/money/weed excite.

Mais il suffit de se pencher sur le projet pour comprendre que la qualité n’est pas là. Un coup ils parlent de toutes leurs hoes à disposition, puis dans Diamonds Dancing ça ne les intéresse plus, ce n’est plus leur passe-temps favori. Le plus bel exemple arrive avec le son Scholarships, que j’adore pourtant. Après annoncer qu’il donnerait tout pour retrouver Ciara (son ex, pour info), Future se vante d’avoir des plans culs un peu partout. Il y a un moment il faudra tenter d’être en accord avec soit même, ça devient dur à suivre.

Le rap, aussi bien au niveau lyrics que flow, est tout simplement pauvre. On s’y attendait venant d’un duo experts en hot tracks, mais ça gène tout de même. Je le répète, Drake est un visionnaire. Du coup j’ai un peu de mal à comprendre et expliquer un contenu de cette qualité.

 Très concrètement vous entendrez What a Time to be Alive dans toutes vos soirées un peu « gang ». Vos potes passeront certaines tracks et tout le monde deviendra dingue. Certains sons sont même vraiment entraînants et mélodiquement intéressants. J’ai en tête ce fameux Scholarships qui est de loin ma track préférée sur ce projet (lyrics mises à part). On ne peut le nier, cette mixtape a des passages qui sonnent super bien et qui donnent envie de se dandiner. Mais c’est pauvre. C’est trop pauvre pour pouvoir être considéré comme du bon Hip Hop.

 

Du coup, je m’en vais écouter une millième fois le nouvel album de Mac Miller : GO:OD A.M. Un projet vraiment qualitatif et qui permet au Hip Hop de continuer à briller.

La mixtape de Drake & Future – What a Time to Be Alive (Cash Money Records / Epic Records) est disponible en écoute et en téléchargement ici.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.