En une poignée d’années, le street-artiste EZK s’est frayé un chemin à travers les rues de Paris, Berlin, New-York, Hong-Kong ou encore Moscou, inscrivant dans nos murs matière à penser, avec ses pochoirs inspirés et ses punchlines incisives. Derrière ce pseudo se cache Eric ZeKing, un Français de 35 ans travaillant de jour dans le BTP, avant d’aller graffer nos villes de nuit. S’inspirant de noms comme Bansky, Jeff Aerosol, André Saraiva ou encore Shepard Fairey, l’artiste cultive une oeuvre ancrée dans la société occidentale, avec l’élaboration d’une critique acerbe envers les principaux groupes industriels et grandes entreprises dominant l’économie mondiale. Cherchant à provoquer l’étonnement et la réflexion, son art culmine dans l’une de ses dernières séries « Art Against Poverty« , où l’association de l’image sobre et du texte sans équivoque marque les esprits avec brio.

EZK

EZK

EZK

Si vous cherchez ses œuvres, allez faire un tour du côté du Marais, de la Butte aux Cailles, de Montmartre ou encore du Canal Saint Martin. Et si vous êtes (entre autres) à Chartres, Deauville, Le Mans, Angers, La Rochelle, Nantes, Bordeaux, Grenoble, vous pourriez en apercevoir un détour d’une rue.

EZK

street art

EZK street artist

Pour découvrir le travail de l’artiste, c’est par ici !

Enregistrer

Enregistrer

1 Comment

  • GRAS Nathalie 14 juillet 2017 11:30

    FABULEUX !!!!

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *