Après l’OpenKnit en 2014, Gerard Rubio revient sur scène en dévoilant son tout nouveau projet, Kniterate. La technologie révolutionne le tricot au profit des jeunes étudiants en mode et des designers.

machine à tricot

Un souffle d’innovation

Le londonien Gerard Rubio n’en est pas à son premier essai. Il y a trois ans, son invention – l’OpenKnit – a ouvert la voie. En tant que projet de fin d’étude, cet outil numérique bon marché permet de créer ses propres vêtements. Du sur mesure. Et quant à la conception, cette dernière rime avec rapidité. Par exemple, il ne vous faudra qu’une heure pour un concevoir pull.

Gerard Rubio

La nouvelle génération du prêt-à-porter

Mais pour ce nouveau projet, Rubio améliore son premier jet. Kniterate permet de créer formes et motifs et de choisir son modèle. Tout comme l’OpenKnit, la production est rapide – quelques heures maximum. Cela ouvre le champ des possibles au niveau créatif. En effet, cette capacité à concevoir et produire sur place offre à l’utilisateur une totale liberté. Kniterate tricotera votre modèle de A à Z. Ce dernier sortira prêt à porter.

 

Gerard Rubio

machine à tricot

 

 

kniterate

Un défi ambitieux

Derrière ce projet, Gerard Rubio a deux ambitions. Démocratiser la fabrication de pièces uniques et réduire les délais de création.

Une collecte de fond a été lancée sur Kickstarter. Le logiciel Kniterate, actuellement en cours d’élaboration, comportera deux versions. La première, à base d’un navigateur. Et la seconde, autonome sur Mac ou Windows. Ainsi, l’utilisation est très simple : les fichiers se chargeront sur la machine via une carte SD ou USB.

Enregistrer

Enregistrer

Vous aimerez aussi

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *