fondation louis vuitton

Un nouvel OVNI, signé Frank Gehry, s’est posé le 20 octobre dernier en bordure du jardin d’acclimatation de Neuilly sur Seine. Le célèbre architecte californien a conçu ce fantasque projet aux abords du bois de Boulogne, à l’ouest de Paris. La Fondation Louis Vuitton a été entièrement financée par LVMH et Bernard Arnault, son PDG.

France - Louis Vuitton Foundation

Dès ses premières esquisses, Frank Gehry imaginait une architecture du mouvement. Il a dessiné 12 voiles de verre s’accrochant au bâtiment central. Ce coté dynamique et aérien, nous rappelle évidemment ses autres œuvres connues, notamment le musée Guggenheim de Bilbao ou la maison dansante à Prague.

Le musée d’art contemporain est conçu, en plus du verre, d’acier, de béton fibré et de bois. Il offre des vues inédites sur Paris, la Défense et même la Tour Eiffel. Il contient 11 galeries dédiées à la présentation des collections, aux expositions temporaires et un auditorium aux configurations modulables. À travers le vaisseau de 40 mètres de haut, le déplacement est assez complexe. La promenade architecturale se fait d’œuvres en œuvres, mais notre regard semble subjugué par les qualités structurelles et plastiques de l’édifice.

view-of-the-business-neighborhood-7475-diaporama

louis-vuitton-fondation-interieur

In fine, comme à son habitude, Frank Gehry conçoit un bâtiment d’une architecture clairement « déconstructiviste » où il accorde beaucoup d’importance à l’aspect formel. La fonction primaire d’un musée est de mettre en valeur les œuvres exposées. Ici, un effet contraire se produit : c’est le musée lui-même qui devient œuvre !

dsc_2005

interior-view-of-the-louis-4637-diaporama

Vous aimerez aussi

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *