Jeune illustrateur originaire de Bristol, George Greaves a étudié la communication visuelle à l’Université de Westminster. 

George Greaves
Après avoir travaillé dans un autre domaine que celui de l’art, George Greaves se concentre depuis un an et demi sur la production d’objets créatifs.
Sa popularité grandissante lui permet de travailler avec le designer Tom Dixon. Il s’attelle également à la création d’affiches pour le collectif de musique Soulworks Bristol.

L’artiste présente au fil de ses travaux un grand nombre de symboles auxquelles il semble porter une affection certaine. Probablement du fait de leur simplicité d’exécution graphique ou de leur rendu volumétrique sur les surfaces planes. Ces symboles créent le relief dans cet art d’illustrateur.

George Greaves

En l’occurrence, des escaliers, des arcades, des murs munis de briques, des sols aux motifs de damiers, des éléments végétaux, des fleurs, des roses, ayant pour caractéristique d’être enterrés dans des pots, la nature domestiquée par l’homme. George Greaves représente beaucoup de lieux en intérieurs ou de points de vues sur l’extérieur avec des éléments architecturaux en guise de transition.

George Greaves

George Greaves

Les astres, les pyramides, les cubes, les colonnes aux cannelures ondulées, défiant ou non la logique d’espace, sont soutenus par des aplats de couleurs appliqués avec une grande liberté, penchant pour la bichromie ou une polychromie vive.

Le style graphique est minimaliste et visuellement efficace et séduisant. Les fonds sont traités à l’instar de papiers peints. Les compositions aux influences rétro, nourries de pop art et surement du style Bauhaus, sont cernées par des cadres.

L’œuvre de George Greaves opère une synthèse des styles qui transcende la notion d’art minimaliste.

George Greaves

George Greaves

George Greaves

« Mon processus créatif est très intuitif »

George Greaves travaille essentiellement sur Photoshop, il débute par une idée vague et le reste suit.
Ses œuvres sont constituées de formes géométriques, on sent que l’architecture est une notion importante dans ses productions. Les influences de George Greaves ne manquent pas ; Georgio de Chico, Henri Matisse, David Hockney, Escher, René Magritte.

George GreavesGeorge Greaves

L’artiste est aussi un jeune entrepreneur ; il développe actuellement avec son frère jumeau, illustrateur lui aussi, une entreprise de conception nommée « Printed Goods ». Vous y trouverez des t-shirts et des prints au diapason de l’identité graphique des deux créateurs.

George Greaves expose actuellement, et ce jusqu’à la fin du mois, au KK Outlet à Londres, sous la direction de Yasseen Faik, un designer à l’héritage syrien et irakien et 22 autres artistes comme Ben Arfur, Alfie Allen et Anna Higgie. Ces derniers ont décidé d’unir leurs forces pour créer « For Irak and Syria », une initiative de laquelle découle une série de posters pour sonner l’alerte et créer le débat autour du désastre auquel assiste l’humanité aujourd’hui.

George Greaves

L’intention directe derrière ce projet est d’aider les Irakiens et les Syriens dans le besoin, 100% du résultat des ventes seront reversées à un organisme caritatif exclusivement afférer à cette tache, du nom de « Salam LADC ».

Instagram de George Greaves

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Vous aimerez aussi

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *