Un petit saut dans la gifosphère avec Harmonie

Des GIFs, on en voit aujourd’hui partout : les publicités sur internet, dans notre Facebook Messenger, sur Twitter et même récemment sur Tinder ! Le monde de l’image numérique animée s’exporte et s’expose de plus en plus dans nos vies 2.0. Nous avons rencontré Harmonie : une GIF-initiée.

seche

Harmonie, 27 ans, prend de son temps personnel pour mettre sur pied ses découpages numériques, collages et animations. En tant que « collectionneuse et faiseuse de gifs », elle poste sur la toile ses propres créations animés et s’est tout récemment lancée dans un alphabet 100 % GIFambolesque ! À l’automne prochain, elle aura la chance de présenter son projet lors du festival « Y’A DES GIFS QUI SE PERDENT ! » à Saint-Étienne. 

Elle possède deux blogs et ses gifs dynamisent les publications Twitter du magazine numérique AlterEcoPlus. Les gifs ont « un côté assez populaires, comme ils sont intrinsèquement liés à l’utilisation du web et qu’ils s’échangent facilement. » 

tps-travail

« Il y a un peu plus de deux ans, j’ai trouvé une édition 2002 de Photoshop pour les nuls dans une boutique de la Croix Rouge que j’ai dû payer genre 50 centimes ou 1 euro. » Autodidacte et bidouilleuse, il lui a fallu au départ maîtriser le pinceau pour photoshoper. « L’important c’est vraiment de bidouiller, de faire son petit bricolage, de trouver ses propres astuces. Et puis quand on coince trop sur quelque chose, on demande à Google.« 

Pour les novices, Harmonie conseille de « commencer avec le logiciel gratuit Gimp. Si vous démarrez de zéro, il faut comprendre la base des logiciels de graphisme qui est le principe des calques qui s’empilent. Là sur chaque calque vous faites une étape de l’animation de votre gif et puis à la fin sous Gimp vous enregistrez votre image en tant que gif, en réglant le laps de temps entre chaque image. » Et pour réaliser des gifs de votre série préférée, Harmonie nous dévoile sa méthode ! « Quand je faisais mon tumblr Make gifs not war, j’enregistrais des vidéos youtube avec Youtube Downloader, je les découpais sur Movie Maker (et j’ajoutais un texte éventuellement) et après je les chargeais dans un petit logiciel gratuit qui s’appelle « Free Video to gif converter ». » Une excellente astuce si l’on veut bidouiller soit-même ! 

joielit

Sa culture GIF s’est développée via Tumblr : principale plate forme sur laquelle elle flâne et ou l’on retrouve son activité gifesque. Sur son abécédaire tout en GIF, elle utilise surtout des images des années 60 et 70 qui « portent déjà en elles le côté gag« . Une attirance pour les vieilles pubs et vieux catalogues, loufoques et barrées. Le but de l’animation est « d’accentuer ce côté au point de les rendre vraiment ridicules ou flippantes parfois« .

Le GIF, tout un art ? « C’est juste le moyen, c’est comme faire un film. Vous pouvez faire un spot publicitaire, un film de famille, un chef d’œuvre du 7 ème art…le film est un moyen. Le gif peut être un simple « réaction gif » pour communiquer, une bannière kitsch pour le site internet d’une PME ou une vraie création originale.Et puis ce sont des œuvres d’art qui se collectionnent facilement,  clic droit enregistrer sous et c’est bon vous avez une œuvre d’art sur votre ordi.« 

gif3

gif4

tumblr_nynczpztoq1umls5fo1_500

tumblr_nyndv6ZeOw1umls5fo1_1280

tumblr_nzo7ljyB2O1umls5fo1_540

tumblr_o17m76FhIm1umls5fo1_500

gif2

Petit récap : le Graphics Interchange Format, plus connus sous l’acronyme GIF est devenu l’outil incontournable du web 2.0. Tumblr, Facebook, Twitter et même dernièrement Tinder sont des adeptes de ce format d’image animée. Le GIF permet de stocker plusieurs images dans un fichier en vue de créer des diaporamas voir des animations.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*