Van Did ou Esteban Lara, est un jeune artiste de la fourmillante scène électronique Montréalaise. Il a déjà collaboré avec de grands noms tels que Joris Delacroix, Rone ou les excellents 10Dens, ainsi que sur des labels comme Herzblut Recordings, Sudbeat, Traum Schallplatten et Inlab Recordings.

Son talent est déjà repéré par beaucoup. Rien d’anormal à l’écoute de l’univers de ce jeune Dj/producteur.

https://soundcloud.com/esteban-lara/teho-van-did-hope-knockout-edit-herzblut-full?in=esteban-lara/sets/teho-van-did

Très actif sur la scène Montréalaise, on le croise au Piknic Electronik, au Mutek, en première partie d’artistes comme N’to et Worakls, où il avait su se montrer bien plus qu’à la hauteur (souvenir mémorable). Récemment en tournée à travers l’Europe (France, Allemagne, Belgique, Italie et Angleterre!), au Japon et au Mexique, il incarne la techno Montréalaise, riche et florissante et promise à un bel avenir.

Van Did arpente la vie nocturne depuis un certain temps et s’en imprègne. Avec Max Cooper comme influence principale, ses créations sont aventureuses et hypnotiques. Des rythmes Deep, de grandes envolées au synthétiseur et des ambientes à s’en lécher les doigts. L’univers musical qu’il déploie vient nous cueillir, on se rapproche de l’hypnose mélodique grâce à ses performances tout en progression. On ferme les yeux, le trip commence, l’état de trance arrive bientôt.

La Techno mélodique a de belles nuits devant elle, ce style trop longtemps mal-aimée n’a jamais abandonné, au contraire il s’est renforcé. Grâce à l’amour que lui porte le public et surtout grâce à l’amour que lui porte des producteurs comme Van Did, notamment avec son label Grrreat Recordings qui héberge de nombreuses pépites.

Nous sommes allés à la rencontre de l’artiste pour saisir ce qui l’anime et en savoir plus sur lui.

580598_447576785296944_854978474_n

Tu es à Montréal depuis plus de 3 ans, penses-tu que c’est cette ville qui a su faire naître Van Did ?

En effet je suis arrivé a Montréal il y a quelques années, en 2010 pour être plus exact, puisque j’ai grandi à Mexico. Je crois que ce sont tous mes bagages et toutes les expériences que j’ai vécu qui donnent forme à mes créations, sans doute aussi la richesse de la vie culturelle a Montréal.

 

Que t’as apporté la vibe montréalaise ? Ses soirées et ses rencontres ?

Je compte revenir à Montréal en janvier, c’est une ville que j’aime profondément et la plupart de mes meilleurs amis habitent là, pour moi c’est un peu comme une oasis pleine de vie, de culture variée, d’échanges, de richesses… En ce moment, je suis a Lyon, en France, j’y suis pour une courte durée en échange au conservatoire national de musique et de danse. Je suis très satisfait être venu ici, je pense qu’en tant qu’artiste c’est essentiel de voyager, sortir de sa zone de confort, rencontrer d’autres personnes et être confronté à d’autres réalités.

 

Quels sont les artistes qui t’ont influencé à créer et les nouvelles découvertes qui continuent de t’influencer aujourd’hui ?

Au début je me sentais très inspiré par toutes les artistes qui signaient sur des labels comme Traum et Border Community, comme Extrawelt, Dominik Eulbegr, Max Cooper, Ryan Davis, Microtrauma, Groj, Luke Abbot, Fairmount, Margot et James Holden.

En ce moment j’écoute un peu moins et je passe plus de temps a travailler sur différents projets soit académiques soit des collaborations. Mais je continue a suivre des artistes comme Gabriel Ananda, Guy Gerber, Tale Of Us, Stephan Bodzin, Marc Romboy, Teho, Worakls, N’To, Applescal, Olaf Stuut , David Douglas.

 

Tes créations sont progressives, presque hypnotiques. On sent une recherche de l’état de trance, je me trompe ?

Hypnotique, oui, mais je dirais pas « trance » (puisque le mot pourrais rappeler Armin van buuren ou Tiesto). Je cherche plutôt à entraîner le public dans un univers fantastique ou surréaliste ou tout est possible!

Quel est ton processus créatif en studio ?

Pour moi chaque nouvelle composition est une histoire différente. Depuis que j’ai commencé a produire je cherche a explorer différents processus créatifs. Concrètement, par exemple si je travaille sur un remix , je commence par écouter chaque parti du track original. Si je travaille sur un remix ou une collaboration, la façon de travailler sera très différente à chaque fois. Je n’ai pas vraiment une formule que j’applique de façon systématique, je cherche plutôt a créer des histoires extraordinaires et magiques en combinant différents types de formules.

 

Quel a été ton meilleur moment sur scène ?

C’est compliqué de ne choisir qu’un seul moment donc voici quelques-uns de mes meilleurs. C’était au Noname Festival avec Stephan Bodzin en Belgique, á Angers avec Arno Gonzalez et Carl Craig, et au théâtre Corona avec Rone !

 

Tu as lancé il y a quelque temps le Label Grrreat Recordings, qui compte pour l’heure une vingtaine de productions. Qu’est-ce qui t’a poussé à le faire ?

Bien gérer un label demande beaucoup de compétences que je continue de développer. Je crois que je n’aurais pas eu la motivation de me lancer tout seul dans cette aventure, j’ai toujours eu l’appui de mes amis. En 2011 Groj venait de sortir son premier album sur son propre et jeune label Box Records. Je crois qu’on a beaucoup appris l’un de l’autre et depuis, le succès de l’un favorise le succès de l’autre, c’est l’esprit de la collaboration. Je crois que c’est cela qui donne vie au label, l’essentiel c’est les personnes qui sont derrière chaque production, et qui sont généralement des personnes que j’apprécie humainement.

 

Peux-tu partager avec nous the next big thing que nous réserve le label ?

Sur Grrreat Recordings on vient de sortir un Ep du duo allemand Tool8, basé a Cologne. Depuis que le label est né, on organise de petites soirées conviviales, pour célébrer les 3 ans du label on veut continuer à organiser des soirées dans différents lieux . Sinon, en ce moment je travaille avec le producteur français Romulus pour notre prochaine sortie. C’est un producteur avec beaucoup de qualités musicales, son Ep sera accompagné de quelques remix et d’un super clip vidéo !

 

Best Wishes

 


http://vandid.com

Page Van Did

soundcloud.com/esteban-lara

Page Grreat Recordings

soundcloud.com/grrreat-recordings

 »

On vous laisse avec la dernière collaboration de Van Did, sortie il y a quelques jours.

https://soundcloud.com/esteban-lara/sets/van-did-arno-gonzalez-vias-ep

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *