Entre photographie et ethnologie, Julien Lombardi dresse avec justesse le portrait d’un pays en mutation. Sa quête personnelle donne naissance à une magnifique série photos qui se fait l’écho d’une réflexion plus globale sur l’Arménie et ses défis.

 Julien Lombardi armenie

D’origine arménienne, le photographe Julien Lombardi a entrepris pendant trois ans l’exploration visuelle, identitaire, culturelle mais surtout historique et politique de l’Arménie. Ses nombreux voyages l’ont ainsi amené à questionner le statut de ce pays en transition, sa capacité à appréhender les enjeux du futur tout en opérant un travail de mémoire documentée.

 Julien Lombardi armenie
 Julien Lombardi armenie

Le projet L’inachevé dépeint avec subtilité la difficulté de cet état à s’inscrire dans une continuité. Les photos révèlent des paysages tout à la fois grandioses et chaotiques, des espaces théâtraux mais figés dans des temps anciens. Les représentations visuelles et mentales se brouillent pour mieux ouvrir la voie à l’imaginaire. Le flux des images esquisse une infinité des possibles où cohabitent vestiges du passé et ruines modernes, témoignages intemporels et temporalité incertaine.

 Julien Lombardi armenie
 Julien Lombardi armenie

La complexité de l’Arménie actuelle transparaît en tout point. Cette jeune République reste en suspension et peine à s’affranchir d’une histoire multiséculaire et de représentations idéalisées. Le joug soviétique qui a perduré plus de soixante-dix ans demeure palpable et perturbe encore son évolution. Comme une impression de fuite perpétuelle qui trahirait un avenir où tout reste à construire ou à reconstruire.
Le passé quant à lui a disparu, victime d’une absence de documentation, volontaire ou subie. Le déficit d’images fait cruellement défaut et n’allège pas les frêles épaules de l’Arménie.

 Julien Lombardi armenie
 Julien Lombardi armenie

Dans ce contexte, le travail de collecte effectué par Julien Lombardi permet de consigner cette mutation inachevée, le caractère insaisissable du changement. Sa formation en ethnologie vient étayer sa recherche artistique. Le propos visuel est ici traité comme un outil d’investigation. Le photographe distille son ressenti personnel qu’il couple aux témoignages glanés auprès des personnes rencontrées lors de ses séjours initiatiques.
Le documentaire photo L’inachevé n’est qu’un instantané d’une Arménie en devenir et dont la potentialité semble illimitée.

 Julien Lombardi armenie
 Julien Lombardi armenie photo
 Julien Lombardi armenie photo
 Julien Lombardi armenie photo
 Julien Lombardi armenie photo

La série a été récompensée par de nombreux prix. Celle-ci a également fait l’objet de multiples publications. Après quelques expositions, L’inachevé a trouvé un écrin chez l’éditeur Le bec en l’air et sort le 7 septembre 2017.

 

Suivre Julien Lombardi :

Site internet

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *