Irène Drésel, c’est la dernière recrue de chez InFiné, débarquant avec son morceau Lutka (signifiant marionette en slovène, on vous laisse le choix si vous voulez y voir un rapport) aussi touchant qu’envoutant, et un clip qui occupe l’esprit pour une journée entière. A vrai dire, chez Beware, on essaye de le regarder tous les soirs en espérant que nos rêves seront semblables. C’est beau les fantasmes.

Irène Drésel

Un morceau electronica techno ambient, on ne sait pas trop, qui démarre à pas de velours, rattrapé par des piques électroniques menaçantes. Difficile d’exprimer correctement ce que procure l’écoute du morceau, chacun laissant ses sentiments réagir différemment.

Irène Drésel

Lys, diamant, roses, couteau, culotte. C’est le bingo d’un clip parfait qui vous rendra tout chose, à la vérité irritante. Réalisé par Florence Lucas aka Flokim, ne manquez pas de découvrir son blog, s’il vous plait.

Soundcloud

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *