A seulement 32 ans, le street-artiste allemand Jan Vormann est en train de voir son nom apparaître un peu partout dans les médias, des sites les plus spécialisés  jusqu’aux journaux traditionnels (Le Monde, Télérama) en passant par les chaînes de télévision (Arte, NBC News), grâce à son projet « Dispatchwork« . L’idée était de voyager pendant trois ans et de combler les crevasses, les trous et toutes les cicatrices qu’arborent nos villes à l’aide de blocs en LEGO. Aujourd’hui, cela fait 10 ans qu’il continu son œuvre, visible dans une quarantaine de villes à travers le monde (dont le 13ème arrondissement de Paris ou encore à Toulouse). Une manière de redécorer le monde avec des yeux d’enfants, d’ajouter de la couleur et de nous sensibiliser à la protection de notre environnement quotidien.

Jan Vormann lego

Jan Vormann lego

Jan Vormann lego

Certains murs et bâtiments ont été réparés à la suite de son intervention, preuve que le monde de l’art ne fonctionne pas en vase clos ! L’artiste invite même ceux qui le souhaitent à l’aider dans sa tâche à travers le site « Dispatchwork« , une sorte de réseau de réparation participatif mondial. Chacun peut choisir de réparer un mur ou un monument et poster ensuite les photos sur une carte du monde interactive et collaborative sur le Web. Et vous, envie de réparer le monde en couleur ?

Jan Vormann lego

Jan Vormann lego

Jan Vormann lego

Jan Vormann lego
Jan Vormann lego

Jan Vormann lego

Jan Vormann lego

Jan Vormann lego

Jan Vormann lego

Jan Vormann lego

Jan Vormann lego

Jan Vormann lego répare les murs

mur réparé avec des legos

Retrouvez le travail de l’artiste sur son site officiel : son site

2 Comments

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *