J’ai Mal à la Tête

La jeune marque allemande J’ai Mal à la Tête est bien loin de laisser notre boîte crânienne endolorie. Au contraire, le concept va éveiller notre esprit critique, sans laisser de côté l’aspect ironique du nom de cette marque qui prône la mode non genrée.

Un vestiaire neutre et durable

Fondée en 2012 par Anja Pawlik et Roman Dorfner, JMALT – basée à Munich, nous entraîne dans un univers peu singulier.

À l’origine d’un tel nom se cache une inspiration tirée de l’ouvrage de l’écrivain Fernando Pessoa, J’ai mal à la tête et à l’univers. Ce dernier faisant référence au fait que ce qui reste semble plus important que jamais.
Les différentes collections ont donc été bâties sur des pièces qui perdurent dans le temps, malgré les tendances saisonnières et les diktats de la mode. En d’autres termes, J’ai Mal à la Tête nous propose un vestiaire durable, composé de pièces « éternelles ».

Avec cette volonté de s’éloigner du Fast fashion – ce renouvellement perpétuel de notre garde-robe à la vitesse lumière – la marque joue sur les codes en mettant en avant une mode tantôt masculine, féminine voire androgyne. Prôner la mode non genrée peut nous fait songer aux tailleurs masculins de Coco Chanel lors de la vague d’émancipation de la femme des années 50. L’androgynie, « genderless » ou bien encore unisexe sont des termes que l’on entend fréquemment. JMALT a su se les approprier.

 J’ai Mal à la Tête

Une collection SS16 unisexe

La collection Printemps-Ete 2016 dévoile des silhouettes élégantes, casual, chargées d’originalité et de sentiment. Par ailleurs, c’est la toute première collection destinée à la femme, même si l’accent est mis sur les deux sexes.

Les éléments de style des années 50 sont d’excellents remèdes à nos maux. Trench, blousons, polos, pantalons et chemises de bowling rockabilly sont modernisés. Le tout dans une humeur bourgeoise conservatrice qui contraste avec le caractère urbain du streetwear typique de JMALT.

JMALT

JMALT

JMALT

mode unisexe

J’ai Mal à la Tête est distribuée en Allemagne mais également à l’international, notamment en Italie et au Japon. Mais rassurez-vous, toutes les pièces sont disponibles sur l’e-shop.

Vous aimerez aussi

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *