Juniore : une course éreintante pour « Les héros de Barbès »

Course éreintante et surprenante dans le 18ème arrondissement pour une mélodie intemporelle « Les héros de Barbès ». Juniore nous propose une interprétation rétro-futuriste d’Yves Simon dans le cadre de Générations éperdues.Juniore

Tel un film policier des années 70, nous suivons une bande d’artistes à travers les ruelles de l’emblématique quartier de Barbès. Yves Simon, Feu! Chatterton, Juliette Armanet poursuivent Petit Fantôme qui est en possession d’une richesse certaine et convoitée. Impassible, Juliette Armanet coordonne cette investigation avec fermeté et détermination.Juniore

JunioreLa réalisatrice Alice Kong nous propose une intrigue colorée avec ses emprunts de Tarantino. Générations éperdues valorise une certaine liberté artistique tout en redonnant vie à des mélodies endormies. Juniore nous montre sa relation intime à la chanson en la revêtant radicalement d’une modernité unique. bés

« sa voix qui chante, qui parle, les mots qui raisonnent, les mélodies qui obsèdent. Quel plaisir d’interpréter sa musique. Pour moi, c’est un orfèvre du sentiment – un sentimental absolu, peut-être – un chercheur en quête de tout ce que les sentiments ont de plus extraordinaire et d’universel. » Juniore

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*