Knobbly Studio. Drôle de nom pour une marque de bijoux, on est d’accord. Mais quand c’est beau, on s’en moque un peu après tout. Venus tout droit de l’inspiration de Gittit Szwarc, les bijoux à l’esthétique minimale Knobbly Studio seront habillés notre corps avec élégance. Découverte !

 

 

L’interaction du bijoux avec le corps

Qui aurait pensé qu’une professeure de capoeira, passionnée de danse et d’arts martiaux, serait devenue la créatrice d’une collection de bijoux ? Sans nul doute Gittit Szwarc, fondatrice de Knobbly Studio. Des bijoux aux lignes épurées façonnés dans l’idée de les rendre le plus ergonomique possible.

Une créatrice qui se plaît à être « l’ingénieur de la bijouterie », fascinée par la manière dont les vêtements et les bijoux épousent les corps en mouvement. Pas étonnant alors que la première question venant à son esprit soit « comment sera-t-il porté par la personne et quelles lignes du corps la pièce va-t-elle suivre ? ». Soutenue par trois petites mains en or dans son studio à Jaffa en Israël, elle compose ses créations à la main en utilisant des matériaux locaux.

Knobbly Studio

 

La collaboration Knobbly Studio x Laurie Franck

Toute collaboration naît d’une rencontre. Celle-ci a la particularité d’être différente des autresAlors que Gittit se promenait sur Instagram, elle tombe sur le profil de la photographe et tattoueuse lyonnaise Laurie Franck→ Out Tinder & Cie! 

Captivée par les nus minimalistes de Laurie, la créatrice israélienne contacte l’artiste française. L’idée d’une collaboration naît rapidement en 2016. Du textile (t-shirt, foulard) aux bijoux, les deux artistes communient les amours pour la Femme. Oui, avec un grand F!

On retrouve dans cette collection les formes charnelles du corps féminin de Laurie et la force du mouvement de Gittit. Une collection sensuelle et artistique dédiée à la gente féminine. On n’en boude pas notre plaisir !

Knobbly Studio

Knobbly Studio

Knobbly Studio

Épousons donc ses formes à nos oreilles, en paire ou en solo !

Pour découvrir Knobbly, c’est ici

Enregistrer

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *