Graphiste et réalisateur chez Ubisoft, Liam Wong est également un photographe à ses heures perdues, mettant à profit ses déplacements à travers le monde pour immortaliser la beauté des lieux. A l’occasion de la parution du jeu vidéo Far Cry 4, il s’était rendu au Japon afin d’en faire la promotion et commença une série de clichés en clair-obscur sur Tokyo et ses ribambelles de néons ! Se dégage de son travail un formidable croisement de couleurs chaudes et froides, ruisselant sur les contours pluvieux de la ville. Les célèbres quartiers de Shibuya, Shinjuku, Asakusa ou Akihabara sont saisis dans une sorte de flottement au milieu des inlassables mouvements de foule si caractéristiques de la mégalopole.

Liam Wong

Liam Wong

Les plus cinéphiles d’entre vous y retrouveront des éléments issus des travaux visuels d’œuvres comme « Enter The Void » de Gaspard Noé ou « Blade Runner » de Ridley Scott. Une touche qu’il assume complètement et revendique clairement dans ses interviews. Néanmoins, à l’observation de ses clichés, on a également l’impression d’y croiser le regard jeté sur la ville par Sofia Coppola dans « Lost In Translation« , avec ce dépaysement architectural teinté d’une impression de voyage dans le futur. Loin des repères à touristes, Liam Wong s’est attardé sur la beauté secrète de la ville, révélée à la nuit tombée, lorsqu’elle entre dans une intense effervescence de couleurs et de corps aux trajectoires hasardeuses, arpentant le dense maillage de feux clignotants à LED et d’enseignes au néon, avec l’inarrêtable défilement des messages publicitaires en fond. Laissez-vous donc un peu embarquer !

Liam Wong

Liam Wong

Liam Wong

Liam Wong

Liam Wong

Liam Wong

Liam Wong

Liam Wong

Liam Wong

Liam Wong

Liam Wong

Vous pouvez retrouver le travail de l’artiste sur son site officiel !

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *