Tous les musiciens vous le diront, personne ne pratique ce métier pour la célébrité, la gloire ou l’argent. Le Couleur ne fait pas exception. Avec P.O.P, leur plus récent album paru en octobre dernier, le groupe espère s’accomplir et être heureux. Aujourd’hui, leur succès est tel que les trois membres s’envolent ce printemps pour une tournée européenne. L’opportunité de faire voyager leur son électro disco-pop duquel émane une promiscuité lumineuse.

Le vibe de Le Couleur est un mélange de mélancolie et de sensualité. D’ailleurs, la voix enchanteresse de Laurence Giroux-Do y est pour beaucoup. Avec des morceaux comme POP et L’amour le jour, on perçoit la suavité de sa voix qui ne cesse d’être honorée par la perpétuité des synthétiseurs. Un agencement qui caractérise un son nocturne, lancinant, mais qui finit néanmoins par nous griser avec ses tonalités nettes et épurées.

Le Couleur

Crédit : Antoine La Rochelle

À l’image de leur musique, le processus de création de Le Couleur est fluide. S’imbriquent d’ailleurs à P.O.P, des morceaux préexistants. C’est le cas de La fuite de Barbara, une chanson rapide, techno et disco à la fois. Autrefois réservée aux prestations live, cette démo réalisée par Patrick Gosselin (synthétiseur et mixage) « fittait trop bien pour qu’on la laisse de côté », s’enorgueillit-il. « Et ça donne le goût de s’enfuir au Bahamas, alors on l’a inclus dans l’album », renchérit Steeven Chouinard (clavier, mixage), sourire en coin.

« Histoires » d’Amour

L’objectif de P.O.P était d’obtenir quelque chose de dansant, de edgy et de mélodramatique. Le chemin vers le succès s’est soldé ensuite par le choix d’un thème commun à chacun des morceaux, lui donnant le look d’album concept. « L’amour avec un grand “A”. L’amour pour la drogue, pour un objet, pour une ville ou un lieu, nous détaille Steeven. C’est pas l’amour comme si ça nous déchirait de pas être avec notre blonde, ça on le laisse à Éric Lapointe. C’est des attachements, du mélodrame et de la nostalgie sur quoi s’axe notre rapport à l’Amour. »

Autant les mélodies que les textes créent une interconnexion entre les chansons qui se suivent dans la vitesse et le mood. On obtient alors un produit fini, qui divise une grande histoire en plusieurs formats miniatures.

En plus, Le Couleur nous offre une fenêtre ouverte à l’appropriation de ses morceaux. « Parce que l’Amour est un sujet universel, c’est difficile de faire quelque chose de bien sur le sujet. Mais c’est un point central, on l’exploite, on crée un imaginaire et on s’approprie des histoires que l’on invente nous-même, cogite Patrick. Et ça ne sera jamais noir ou blanc, parce que c’est pas à nous de décider ce que tu veux comprendre. »

Le Couleur

Crédit : Antoine La Rochelle

Les textes de Laurence demeurent simples et directs. L’objectif est de raconter une histoire et de faire travailler l’imagination déferlante qui nous habite, consciemment ou pas. Du surfeur que tout le monde aime mais qui devient banal, au couple d’infidèles trichant l’un sur l’autre, en passant par le plaisir solitaire, l’Amour et ses multiples expressions sont exploitées de manière unique par Le Couleur.

Au final, P.O.P apparaît comme une danse évoquant les années 90’s lorsque la mode était à se balader en roller-blades fluo sur la piste cyclable longeant Venise Beach en Californie. De plus, la pochette très graphique de l’album sur laquelle se cachent des éléments de leurs textes, agit comme une multitude de clins d’oeil pour ses auditeurs attentifs.

Tout compte fait, P.O.P est une véritable épopée signée Le Couleur, un symbole représentant l’âme et la raison d’être du groupe.

–» Pour suivre Le Couleur : site web | facebook | bandcamp | instagram

–» Pour connaitre les dates de la tournée : ici 

Le Couleur

 

Enregistrer

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *