Benoit Paillé est un photographe québécois pour qui la photographie ne représente pas le réel, mais crée du réel. Et c’est là la clé de son travail, tellement il impose dans ses images sa vision du monde afin que l’objet photographique final devienne une nouvelle réalité, sa réalité.

7f7580382d88b7a279db933db803152e

bd12389f50e9ed536f2aa7c56af4d8a6

61a058eca9574d5517498ea120a3763c

a775ce8d7c748034d5a3f5aae409f422

Véritable artiste de la lumière et des couleurs, il sculpte ses sujets – aussi bien des gens que des paysages vidées de toute présence humaine – pour leur apporter une nouvelle dimension, tantôt mystique, tantôt poétique, tantôt métaphysique.

Dans sa série de paysages The kitsh destruction of our world, il éclaire notre monde de couleurs psychédéliques, en destructure l’espace et nous place à première vue face à une prouesse visuelle, mais la réalité est plus profonde. De quoi est fait notre monde ? Et si on s’attardait un peu plus sur ce qui nous entoure ?

optical illusion White rock on a dry part of the Mud Lake in Black River Spruce Provincial park, Alberta, Canada, compact camera/21mm/tripod/hotshoepinkFlash/black spray paint cans and stencil

cf396d76b8c5b01425d6c8115906b9e7

Athabasca Falls  Jasper nationnal park Highway 93

7a85175a40d27debcfabf80078fda962

7b61f485f928272b0888a75c8f118a37

Dans sa série Alternative Landscapes, il place au centre de ses paysages et de ses cadres un rectangle blanc lumineux. Cette présence imposante et flottante au milieu de paysages naturels, sombres et isolés interroge et fascine. Est-elle de présence divine ? Extraterrestre ? Est elle cette vérité que nous cherchons ? Ou la lumière à suivre pour l’atteindre ? Face à ces clichés, nous pensons au monolithe de Kubrick et nous ouvrons notre esprit à une métaphysique bienveillante.

4f1d86e8e43e9d29a1042a2881a9c061

41607ca12c03bf48844af6c58c30711a

e6062e2e83ca2d4794da1cebaeeabd62

d319d760e23e56b5bef8e1cdea322042

eaf9ed6e8ae10dc967bb8b968b653033

alternative landscape, cleancutting vancouver island forest

 

Son travail sur les gens et ses séries de portraits sont également très intéressants. Il aime photographier des inconnus dans leur milieu naturel. Les rabatteurs de la station Château d’eau à Paris, des touristes en maillots de bain sur la plage, des membres de la communauté des Rainbow Gathering, des artistes en résidence dans la région de Marseille. Tout en gardant la même rigueur sur le travail de la couleur et de la lumière qui frappe ses modèles, il réalise là un travail documentaire passionnant.

f0e0afdea40e9bb8b0f609beb29552e7

270b87f7d8d9c07a158ed1da6b977a17

dc4e90a87e837725c4313ded51fdda2f

d9756f12d69f45ea933877e895f47a42

Il y aurait encore beaucoup à dire sur l’œuvre extrêmement riche en quantité et en qualité que nous offre Benoit Paillé. Mais plongez plutôt sans plus tarder dans l’univers psychédélique, mystique, poétique de ce québécois hauts en couleurs, vous n’en ressortirez pas indemne.

Son site : benoitp.prosite.com

55fa85d3b3c6d0735d819853ff633fd0

Vous aimerez aussi

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *