salmone

Dans un nouveau clip signé Leo Schrepel le groupe Salmone  fait passer un casting afin de trouver le premier rôle féminin de leur comédie musicale.

La sélection se passe en trois étapes : Danser, chanter et…. embrasse, les filles défilent devant eux sur la scène d’un théâtre et se plient aux régles du casting.

L’univers visuel est simple des fauteuils rouges et un rideau doré permettant ainsi la construction d’un clip selon un unique champ/contre-champ qui déroule la narration selon les trois démonstrations.

castin salmone

« J’aime canaliser les informations et ne pas trop en dévoiler, laissant plus de place à l’imagination »

Afin de mieux comprendre le clip nous avons échangé avec le réalisateur lequel a pu nous en dire plus :

« J’aime canaliser les informations et ne pas trop en dévoiler, laissant plus de place à l’imagination.Leur direction, très libre, a permis à toutes de se démarquer les unes par rapport aux autres, s’exprimant par étapes comme elles le voulaient.
Leur choix n’est pas anodin et fait partie des intentions de ce clip. Elles représentent chacune une personnalité, un univers dont le clip se sert pour mieux exister. L’univers musical de Salmone que j’aime beaucoup, m’a permis de prolonger des envies en terme d’esthétique, plus précisément celle que j’admire, celle du cinéma des 70’s.
Le graphisme du générique, le stylisme, les zooms à l’italienne et l’étalonnage poussé très « pulp ». J’aime l’idée que chacune de mes réalisations soit comme un extrait d’un film de l’époque. Les membres de Salmone, dans une position supérieure à première vue, sont hésitant, naïf. Leur présence est un prétexte, une raison à la démonstration des filles. »

Vous aimerez aussi

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *