Élevée à Brighton, Camilla Perkins obtient son diplôme à  l’Université de Westminster en 2012. Depuis, l’illustratrice et peintre n’a pas oublié le souvenir des animaux ou jardins botaniques de sa jeunesse, qui sont désormais omniprésents dans son travail.

! Avis aux épileptiques : les illustrations de Camilla Perkins vont vous donner quelques palpitations !

Nul besoin d’osculation ici, on peut diagnostiquer Camilla Perkins d’une obsession compulsive à la couleur. Pas de noir et blanc. Le kitch n’est alors jamais loin : les personnages, les animaux, les motifs, les couleurs et les textures, tout s’emballe pour nous livrer l’aperçu de son monde.  Camilla Perkins utilise toutes les techniques possibles pour nous faire tourner de l’œil : la superposition et la transparence des couleurs tropicales. Ça grouille de détails, de motifs, de personnages humain et animal.

Une des grandes thématiques de l’illustratrice est celle de la sape (aka La Société des Ambianceurs et des Personnes Élégantes) personnifiée par le sapeur. Si certains trouvent la classe dans la sobriété et la symbiose des motifs ou des matières, ceux de Camilla ne reculent devant aucune association pour nous éblouir. Ici les rayures se marient avec l’imprimé tache-de-vache et la règle des trois couleurs dans une tenue, bien trop souvent assenée par Cristina Cordula, est définitivement jetée aux oubliettes.

sapeur

sapeur2

sapeur3

cp2

 

Camilla Perkins est de celle que l’on reconnait au premier regard: ses couleurs et motifs lui concède une identité artistique bien définie. Plutôt utile lorsqu’il faut se démarquer dans le monde impitoyable de l’illustration et être visible auprès des clients. Ainsi, depuis 2012 elle a pu travailler auprès de magazines, de marques de vin, de restaurants  : BBC Good Food, Pitchfork , Fruits and Wine, The Lifted Brow,  Lenny Letter ou encore le British Council.

En juillet, Chu Suwannapha, le créateur de la marque Chulaap, révèle sa collaboration avec l’artiste. Une collection complètement inspirée de l’Afrique, armée d’un mix d’imprimés qui réchauffe le cœur et donne envie de vider son porte monnaie. Camilla Perkins y livre des portraits pixelisés auxquels se mélangent crocodiles et oiseaux.
Comme nous l’avions vu avec l’artiste Felicity Marshall, la mode semble se prendre de passion pour l’illustration dans une quête de différenciation et du motif parfait pour se démarquer.

beets

camilla

cp1

f3

 

wickle

trio

Pour retrouver le travail de Camilla Perkins :

Son Instagram

Son site

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *