La sélec’ : les clips qu’il ne fallait pas manquer cette semaine #3

Le parisien : Grand Blanc – Belleville

Le groupe rock électro français chante une ode à l’un des quartiers les plus vivants de Paris, j’ai nommé Belleville. En plus d’être animé, le territoire présente une surface relativement abrupte, voire pentue. En effet, saviez vous que Belleville était le deuxième point culminant de Paris, juste sous Montmartre ? On ferme le livre de géographie, on prend nos médicaments. Bref, Belleville est le terrain de jeu idéal pour une belle team de skaters que l’on adore voir slalomer entre les véhicules. C’est beau et poétique, une bromance qui colle à merveille au morceau.

L’acidulé : Tito Candela – Sarthou

Si vous vous rappelez de Shooting Stars, cette chanson qui sert à voir votre pote se casser la gueule, mais de préférence dans le cosmos, alors ce clip ne vous laissera pas de marbre. Tito Candela nous propose le voyage sous acides de deux êtres perdus dans l’espace-temps, mais tout de même ensemble (c’est beau n’est-ce pas !). Tripper c’est cool, mais tripper à deux c’est mieux ! Seul bémol, l’ambiance musicale un déroutante qui donne une impression de Kevin Parker ft. Sean Paul.

Le Tinder x Disney : John Legend – A Good Night ft. BloodPop

Vous êtes vous déjà demandé ce dont nos soirées auraient l’air si Tinder était une mécanique sociale ? « Toi non, toi non plus, toi peut-être, toi oui ! ». Si l’idée semble malsaine au possible, John Legend a su l’illustrer façon conte de fées : ça commence par un petit swipe à droite, et très vite c’est le mariage, et tout le monde s’amuse. Cette facette purement scénaristique est teinté de facilité et de raccourcis, mais ne gâche heureusement pas cette rencontre d’un nouveau genre.

L’acidulé (bad trip edit) : Bicep – Rain

Superposer de la vidéo, c’est déjà une pratique ancienne. On le faisait du temps des VHS (snif), et ça n’a été que plus facile depuis. Pour le clip de Rain, Bicep a choisi quelques films, certains cultes, d’autres moins connus, pour les faire fusionner de manière bien curieuse. Certains éléments ont aussi été ajoutés au montage, comme par exemple un labyrinthe, dont la thématique semble récurrente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.