De Sylvère, nous savons qu’il s’est d’abord orienté vers une techno indus,  sous le patronyme The Deepressive.
Une rencontre dans les rues de montmartre fin 2010 avec les membres du collectif Class84 lui donne accès aux platines les plus réputées de Paris.
Apparemment conquis par les rythmes saccadés des beatmakers hip-hop et par les basses doublées de synthés uk à la sauce Jam City, il se convertit rapidement à la bass music ; fil rouge de sa résidence bimensuelle Wild Und Frei (Social Club).

 

Il abandonne alias et alter ego pour nous livrer aujourd’hui 10 septembre, son EP Spectrum, résultat abouti d’un travail autour de percussions, de basses sèches et de lignes rythmiques  exigeantes.
La basse est puissante, la percussion entraînante et le rythme entêtant pour Dutty Birds, un joli hymne de club qui rappellera la moiteur des clubs anglais, avec cette touche à la limite de la guimbarde qui vous fera dodeliner de la tête.

 

Spectrum est un morceau plus lent, avec plus de travail sur l’ambiance, plus de progression. La basse y est effectivement un fil conducteur.
Gang est certainement le morceau le plus sombre qui laisse entrevoir un goût prononcé pour des basses rondes, voire percutantes. Ici pas de mélodie faisant office de refrain, pas de synthé dominant, ce qui domine encore sont la basse et les percussions, les contre-temps, les claps.

 

Les membres de Class 84 nous gratifient en prime d’un joli teaser réalisé par Loïc Ougier, à voir ici.

L’EP peut s’écouter ici :
Bonne écoute !

 

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *