John Milk

Mais allez, brûle ta couette, clôture ton compte Netflix, et va serrer en soirée, plutôt !

John Milk a tout compris. L’artiste lyonnais nous balance un bon groove, riche en nutriments et phéromones. Mais pas que.

Il y a une électro audacieuse dans le titre When I Get Down, ce qui laisse présumer du meilleur quant à l’album à venir en mars, Paris Show Some Love.

Hommage à Mayer Hawthorne diront certains…nous, on penche juste pour le talent, et un contexte familial qu’on tente d’imaginer : le répertoire de la Motown pour mère, les gaufres du mercredi préparées par tonton Mocky, et une nounou, General Elektriks (pour les claviers fous).

John Milk

Il ne fait pas un peu chaud, tout d’un coup ? Cela pourrait expliquer le peignoir de Milk et sa poupée gonflable, dans un clip faussement fashion, hautement décalé, signé Lelio Moehr.

Enregistrer

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *