Dour festival

(photos: Loren Synnaeve)

Dans un monde où tout va toujours plus vite, il est devenu super frustrant d’attendre pour la moindre chose: l’écoute d’un album, les achats en ligne, la connexion à votre site de torrent préféré pour télécharger une série parce que vous n’avez pas Netflix et qu’aucun de vos potes ne veut vous passer de code, parce que vous abusez quand même, c’est dix euros par mois, c’est le prix d’un macdo…Enfin bref, imaginez à quel point 3 jours d’attente pour développer nos appareils nous ont semblé une éternité. Et puis finalement nos photos jetables sont arrivées, certaines ratées à cause de l’excitation du moment, certaines réussies aussi, d’autres floues, comme notre passage à Dour festival. A chacune d’entre elles, une phrase entendue ou lue au hasard de nos conversations pendant ces cinq jours, histoire de se rappeler que ce n’est pas qu’un festival de (bonne) musique, mais aussi celui des blagues vaseuses.

Dour festival

« C’est marrant, si je te souhaite un « Bon Dour » ça ressemble à un Bonjour fait avec l’accent chinois raciste »

 

Dour festival

« S’il n’y a pas de réflexion, au moins l’émotion y est : c’est comme ça que je finissais toutes mes dissertassions de philo. »

 

Dour festival

« 100 kg de barbe, de muscle et de punchlines. »

 

Dour festival

« On va faire le positionnement : je me positionne et puis chacun sa merde. »

 

 

Dour festival

« Eh, j’ai quand même réussi à m’endormir devant AZF. »

 

Dour festival

« En même temps, avec 3 lettres dans ton prénom, t’étais pas destinée à devenir écrivaine. »

 

Dour festival

« – On est à gauche de la régie devant M.I.A.

– Et c’est chiant. »

 

Dour festival

« La drogue c’est pas bien, le pastis c’est mieux. »

 

Dour festival

« C’est pas un camping, c’est une colocation. »

 

« Non mais moi ça va, mais c’est mon frère: il veut ramener des meufs, mais il est pas au courant qu’on n’est pas un couple libertin. »

 

Dour festival

« On serait de meilleurs potes si t’étais moins comme ça. »

 

Dour festival

« 12 juillet 1998, t’es né avant ou t’es né après. »

 

Dour festival

« – C’est quoi cette vie?

– C’est Bruxelles, Bruxelles Vie. »

 

Dour festival

« – C’est naze que tu ne restes pas voir Justice.

– Police partout, Justice nulle part. »

 

Dour festival

« Une douche par jour c’est beaucoup quand même. »

 

Dour festival

« Je ne me rappelle ni quand, ni où, ni comment. »

 

Dour festival

« – Il est quelle heure?

– Il est Dour. »

 

Dour festival

« Je pense qu’il me faudrait au moins six filtres Snapchat d’animaux mignons les uns sur les autres pour être regardable. »

 

Dour festival

« Ils devraient faire un décrochage en douceur pour t’habituer à la fin. Il y aurait plus de jours, mais de moins en moins de concerts, avec des artistes de plus en plus nuls. Jusqu’à ce que tu te détaches. »

 

Dour festival

« Tu laisses pas de messages d’au revoir. Que des gels douches. »

 

Si vous en avez marre des photos, vous pouvez aussi regarder les épisodes que nous avons tourné tous les jours pendant le festival:

sur facebook :

DOUR 2017 X BEWARE X BETC POP : S29E01

Dour Festival 2017 : épisode 1

Au programme du premier jour: des dents en or, un marsupilami, des danses de feu, un couscous, mais aussi VALD, Damso, JeanJass et Caballero.

On se voit demain sur la suite, vous pouvez nous suivre en direct sur nos stories instagram (@bewaremag) avec BETC Pop !

Publié par Beware sur jeudi 13 juillet 2017

ou sur youtube


Les appareils et leur développement nous ont été gentiment offerts par Nation Photo.  

Eric Rktn est sur Twitter.

 

Enregistrer

Enregistrer

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *