anim-medium

Lucille Clerc

 

Lucille Clerc-kodama 2

Lucille Clerc-kodama 2

La Meurthe , La Seine, La Tamise
Originaire de Nancy, Lucille Clerc réside à Londres, ou elle a étudié à la prestigieuse central saint Martins School, elle apprend la sérigraphie et découvre une autre langue pour s’exprimer. Jeune femme cosmopolite, seule française l’année de son master sur 62 élèves, elle brasse les cultures, les influences. Le spectre est très large : l’Art Nouveau, les Nabis, les gravures japonaises sur bois, les textiles de William Morris, les symbolistes, Savignac, Louise Bourgeois, Olafur Eliasson, Kusama, Agnes Varda, la science fiction. La série des Kodamas est un clin d’œil formel à l’Italien Arcimboldo mais l’inspiration provient plutôt du pays du soleil Levant.

lucilleclerc-kodama6

L’Europe du nord la fascine tout autant (notamment les mythes liés à la Nature), les costumes, et cérémonies païennes. Diplômée d’Olivier de Serres, elle avait envisagé les beaux-arts de Nancy, seulement depuis Rimbaud on le sait bien, on n’est pas sérieux quand on a 17 ans, Lucille préfère aller rêver plus loin.

Lucille Clerc-Landmarks 6

Lucille Clerc-Landmarks 6

A l’aide de son carnet, elle immortalise ses pérégrinations, ses rencontres partout où la mène ses voyages. Elle n’aime pas les cartes postales. Quand elle croque un lieu, elle représente les mutations des quartiers populaires, la gentrification des marchés, elle fige ses émotions sur le papier.

Lucille Clerc-Eas London

Lucille Clerc-Eas London

Une serre en plein Paris

« J’aime l’atmosphère qui règne à la Slow Galerie, pointue mais moins austère que beaucoup de galeries, et je voulais créer une ambiance spécifiquement pour ce lieu. » Lucille Clerc

Lucille Clerc-kodama 3

Lucille Clerc-kodama 3

On ne le répétera jamais assez, la Slow Galerie est à part dans le microcosme parisien des galeries d’art. Oubliez la froideur, oubliez les «  white cube », ce lieu ouvert à tous, vous offre le monde dans une atmosphère chaleureuse et feutrée intimiste, ou foisonne la couleur. Quand on franchit la porte, on pénètre dans un abri qui sent l’enfance, le café, le papier, et la peinture. On se sent tellement bien qu’on y resterait volontiers dormir.

Lucille clerc-Fun-Fair3

Lucille clerc-Fun-Fair3

Toujours innovante, la galerie redonne au mots « vernissage » ces lettres de noblesse. Une fois n’est pas coutume le vernissage de Garden Party nous a réservé de belles surprises, pour nos yeux comme pour nos papilles. «  Pour cette exposition en particulier j’ai travaillé sur l’idée de transformer la galerie en serre. Comme une petite oasis de verdure. Il y a des touches très vives mais tous les prints se répondent comme dans un jardin miniature. Et même si certaines images ont un message, la gamme colorée est douce et tente d’être apaisante. » confesse Lucille.

Lucille Clerc-Lucky-White

Lucille Clerc-Lucky-White

L’Angleterre était naturellement représentée (of course) par la distillerie Seedlip, et la géniale pâtissière Lily Jones (Lily Vanilli). Grâce à la scénographie magnifique composée de plantes créées par la galerie,  on s’est sentis ailleurs l’espace d’une soirée ! L’idée était d’évoquer le renouveau, la Nature immuable et souveraine au-delà de tous nos conflits et le printemps qui finit toujours par revenir.

Un jeune talent déjà reconnu à l’international
La valeur n’attend pas le nombre le nombre des années. Sa formation de graphiste en poche, elle propose des projets d’édition, sites et des identités graphiques tout en continuant à dessiner en parallèle. Elle proposait à ses clients d’intégrer des parties illustrées à leurs projets, typo manuscrites ou techniques d’impression moins communes en sérigraphie ou Letter Press sur des papiers un peu différents. Petit à petit l’illustration a pris le pas sur tout le reste. Elle travaille à la fois pour des clients Anglais, Américains et Français (par le biais de son agent Lezilu-Illustrissimo). Son talent s’est imposé à Berluti, L’Obs, Fortnum & Mason, Marks & Spencer, DC Comics, Laurence King, la liste est déjà vertigineuse.

Lucille clerc- Junglebook

Lucille clerc- Junglebook

« Je travaille aussi beaucoup sur commande pour des marques ou des magazines qui au fil des projets ont bien cerné mon univers. Si bien que j’ai la chance de travailler sur des projets et des thèmes qui sont proches de mes préoccupations personnelles »

On ne présente plus Michel Lagarde, qui la représente : Homme discret au goût sûr, cet homme serait immédiatement nommé cardinal des découvreurs de talents si l’illustration était une religion. L’homme au regard acéré sait reconnaître les siens et présente Lucille Clerc à Lamia à la tête de cet endroit si magique baptisé slow galerie. Elles collaborent ensemble depuis un an et demi maintenant.

lucilleclerc-film4-3

 

Lucille Clerc-Jungle Book 2

Lucille Clerc-Jungle Book 2

lucilleclerc-junglebook3

lucilleclerc-kew-gardens

lucilleclerc-expres3

Lucille Clerc-Jungle Book

Lucille Clerc-Jungle Book

« Quand Lamia m’a proposé de faire une expo solo je savais que ce serait une belle aventure (merci Michel si tu nous lis ) »

C’est la rentrée, ça ne vous a pas échappé à vous non plus? Elles sont déjà derrière nous ces chaudes soirées sur les quais de seine, ou on partage un peu de fraîcheur avec ses amis en regardant le ciel de Paris devenir rouge. Alors faut-il se résigner à la nostalgie, le regard suspendu aux branches des arbres, en redoutant d’apercevoir la première feuille tomber ?….

Du côté du XI eme arrondissement, une galerie d’art définitivement pas comme les autres, la Slow Galerie et Lucille Clerc, vous feront profiter de l’été jusqu’aux derniers rayons. Alors ressortez vos chapeaux et vos lunettes de soleil, car jusqu’au 24 Septembre vous êtes invités à participer à la dernière Garden Party estivale.Si vous prévoyez prochainement un séjour outre Manche vous pourrez retrouver son travail à l’Affordable Art Fair en octobre et à la London Illustration Fair en décembre.Inutile de préciser qu on n’attendra pas l’été prochain pour à nouveau entendre parler de Lucille Clerc……
« Je voulais que le vernissage donne un peu l’impression d’une garden party anglaise, une célébration joyeuse de la Nature ».  Lucille Clerc

5 Rue Jean-Pierre Timbaud, 75011 Paris, France
Lucille Clerc : « GARDEN PARTY »
Du 30 Août 2016 au 24 Septembre 2016
http://lucilleclerc.com/

affiche10-3

 

 

 

 

 

 

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *