Après nous avoir transporté dans l’Atlantique Nord à bord d’un chalutier avec 60°43′ Nord, Molécule a posé ses boites à rythme pendant 36 jours à Tiniteqilaaq au Groenland, un village de 130 habitants. Une démarche pure qui tend à exposer le lien qui lie l’homme à la nature. Pour cela, il fait parler les matières et leurs donne une âme en capturant les sons de craquements profonds de la glace, les clapotis de l’eau des fjords, les frottements des plaques.

Molécule musique

Image tirée du compte instagram de @molecule_music

Romain Delahaye de son vrai nom dévoile ainsi le premier titre de son expédition intitulé « Sila » (la Nature, l’Esprit en groenlandais), un voyage doux et mélodique que l’on se repasse en boucle en rêvant d’ailleurs, une odyssée rayonnante qui dévoile les premières visions du projet « -22.7°C ». Un rythme entrainant et des notes savantes qui racontent une histoire, cocktail enivrant.

Molécule musique

Image tirée du compte instagram de @molecule_music

Au-delà des sons magistralement arrangés, Molécule raconte son histoire à travers une plongée intime et planante dans les grands espaces filmée par Morgan Beringer. Le vidéaste américain s’empare de la musique pour sublimer les images et les faire danser, à travers un jeu de variation et d’ondulation des couleurs fascinant.

Notre héro sera en concert à l’Élysée Montmartre le 8 mars pour une expérience spectaculaire.

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *