Igor et Andy viennent de Groningen aux pays-bas. Le jour, ils imaginent et tissent des connexions entre la musique qu’ils souhaitent créer et les différentes formes d’art qui les touchent. La nuit, ils deviennent Mononoid, un duo Tech House / Progressive House / Techno qui signe un nouvel EP chez Einmusika. Le dénommé Prizma comprend 3 morceaux aux couleurs profondes et rythmées, taillés pour le monde de la nuit.

mononoid_cover_03

 

Le premier morceau porte le nom de l’EP et embarque le genre de sons typiques au duo. L’entrée en matière du morceau, qui arrive après une trentaine de secondes de percus seules est simplement monumentale. Igor et Andy sont des architectes sonores qui, en une seule ligne mélodique parviennent à vous faire décoller tant leur sons sont profonds. Prizma s’apparente plus à un morceau Techno : la structure initiale est conservée et sera agrémentée et décorée de petit éléments qui viennent ça et là tout au long du morceau, qui en 8 minutes de répétitivité n’aura pas réussi à nous lasser.

Le second morceau, Two Types Of Tin, est également orienté Tech House. Cependant, on a droit a beaucoup de variations sur les sons, mais également sur les effets, qui différemment appliqué à un même sample vont le dénaturer et donner un résultat sonore bien différent. Là encore, la qualité du son et de la production est a tomber.

Le troisième et dernier morceau de cet EP, Tides, suit le courant donné par les deux premiers. Il est musicalement moins intéressant et prenant mais possède les mêmes qualités sur le travail des sons.

 

 

Ce dernier EP témoigne du talent de Mononoid. On est plus proche de ce que le duo a fait dans Dreambox, et on s’éloigne un peu plus de Law Of Nature. Ils confirment ainsi leur appartenance au monde de la House de club moderne, si on peut la nommer ainsi. Mention spéciale pour la qualité du travail sur leurs sons (de synthé notamment) : il ne faut pas oublier que c’est une grosse partie du travail qui a lieu avant même la composition. Einmusika et Mononoid signent un très bon EP en cette fin d’année, à voir maintenant ce que tout cela peut donner en club ou festival !

Vous aimerez aussi

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *