À travers son objectif, l’artiste Canadien Marz Marz capture la beauté cachée et délivre des portraits poétiques et colorés en mettant en scène ses modèles. Les clichés du photographe sont atmosphériques, troublants, authentiques. 

Marz Marz

Né au Mexique, le photographe Marz Marz a grandi à Montréal sans se prédestiner à un parcours artistique. C’est à l’occasion d’un voyage d’études en Asie il y a 6 ans, que l’aventure photographique débute pour lui. Stimulé par le voyage et la culture, Marz Marz commence à immortaliser les choses et les personnes qui l’entourent. Et ce qui débute comme un passe-temps, devient rapidement une passion.

L’artiste autodidacte a depuis développé un style singulier à coups d’influences cinématographiques et de photographies asiatiques. Parmi ses inspirations, on retrouve l’esthétique figée, sensuelle et surréelle des portraits du regretté Ren Hang, ainsi que le travail plastique du noir et blanc de l’artiste japonais Araki Nobuoyoshi.

Marz Marz

Marz Marz

Si les clichés de l’artiste dégagent une atmosphère pénétrante si particulière, c’est parce que ce dernier a adopté la caméra argentique et exploite avec agilité le caractère authentique qu’elle procure.

La production photographique de l’artiste tend entre deux esthétiques ; d’un côté un travail de documentation à la manière de chroniques de voyage, et de l’autre, un travail plastique pour lequel l’artiste se concentre exclusivement sur l’exploration de portraits et de l’humain derrière le modèle.

Marz Marz

Marz Marz

portrait

Récit de voyage et beauté triviale 

Les clichés produits lors des voyages de l’artiste sont imprégnés des cultures locales, et dépeignent la réalité des sociétés qu’il visite. Ces séries sont brutes, spontanées, et renferment des beautés inattendues, saisissantes. À la manière d’un journal intime, ou d’un carnet de voyage, en contemplant les photos, le spectateur a l’impression d’entrer dans le quotidien et l’intimité de l’artiste.

En fait, Marz Marz photographie toutes sortes de lieux ordinaires, banals et les met en lumière. Il capture le quotidien et la banalité. Il parvient à révéler leur esthétique grâce à des jeux de lumière et de contrastes, mais également par le choix des plans. Ses photos se concentrent souvent sur des détails insolites comme des phares de voitures, des jambes, des mains…

« Quand je regarde les choses, je regarde comment elles sont faites, leurs aspects physiques, sans doute à cause de mes études en design, confie l’artiste. J’imagine que ce qui me captive avant tout c’est de voir comment nous interagissons avec ces choses, leurs environnements, et surtout, comment cela nous affecte. » 

Marz Marz

Clichés oniriques de portraits animés

Ses photographies dégagent une impression de mouvement, comme saisies dans l’action. On a la sensation d’interrompre un moment d’intimité entre l’artiste et la personne face à l’objectif, comme si le modèle regardait l’homme derrière l’objectif et non le photographe. Pourtant, ses modèles, Marz Marz ne les connait pas : « je me souviens parfois avec des modèles ne pas leur parler et c’est intéressant aussi, raconte l’artiste. Je suis un introverti donc c’est une manière pour moi de m’exprimer, en prenant les autres en photo ».

Dans ses portraits, le photographe cherche à mettre en avant et décrypter la personnalité du modèle. « J’essaye de trouver un moment dans la personne, quelque chose dans son regard ou sa personnalité », ajoute-t-il.

portrait drole

Marz Marz

En ce moment, Marz Marz se concentre essentiellement sur les portraits réalisés en studio. Il y explore le travail de la lumière et des couleurs sur le corps et les vêtements en jouant avec les tons et les contrastes. Il met en scène ses modèles dans des positions sensuelles voire même hypnotisantes créant ainsi une ambiance surréaliste, voluptueuse et enivrante.

sensuelle

Prochainement diplômé en design industriel de l’Université de Concordia, l’artiste désire se dédier entièrement à son art. Pour l’année à venir, Marz Marz souhaite auto-éditer un ouvrage qui réunirait l’ensemble de son travail réalisé. Mais avant tout, le photographe aspire au voyage. « J’espère partir au Japon, en Chine ou au Mexique, vivre là-bas quelques années et me déplacer de ville en ville », prévoit-il.

Pour contempler le travail de l’artiste, rendez-vous le samedi 29 avril au Loft Matahari, à l’occasion de la seconde édition de l’exposition “Analog MTL” qui rend hommage à la photographie argentique.

–» Pour suivre Marz Marz : site web | instagram | flickr

portrait de femme

jolie fille

chelou

photographie sexy

rose

Marz Marz

Marz Marz

lapin crado

photographie de main

Marz Marz

cendres

Marz Marz

portrait de fleur

ECSTASYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY

portrait

Marz Marz

blue girl

ca brille

dans le canap

un mec

portrait de fille

portrait de sapin

Enregistrer

Enregistrer

Vous aimerez aussi

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *