decouverte musique
Avec cette nouvelle édition on s’est chauffé dans l’univers disco. L’idée était de vous faire partager quelques références qui nous animent dans le domaine : des édits, des artistes, des labels ou encore des pages soundcloud. Avec les quinze titres qu’on vous propose on a donc fait un repérage non exhaustif de ce qui pourrait être la bande-son d’un chouette apéro avant de sortir enflammer les pistes de danse de votre ville ou canton. Mais voyez plutôt…

1. Le premier son est un hymne d’amour, histoire de bien se mettre dans le bain.

2. Mon second est une pop scandinave barrée dont le synthé fait danser de manière kitsch.

3. A Digital Needle c’est ce duo qui organise de superbes soirées à Toronto sous le signe de la disco.

4. Street Edits c’est le label de DJ Rahan, un mec à la cool qui distille un esprit un peu plus funk.

5. Raoul Records, comme son nom l’indique, est un label qui fédère la crème de la crème de la scène électro suisse.

6. Razor N Tape est un label d’edits tout droit sorti de NYC.

7. Gino Soccio, on reste sur le même continent cette fois-ci, est une star de la disco québécoise qui n’a jamais ressorti quoi que ce soit depuis les années 1980.

8. Congo Libre est un morceau des Pilotwings, une production lyonnaise s’il-vous-plaît.

9. Lule-Kompleks est résident au 4:20, club mythique de Belgrade où il peut passer tant que ça lui chante des edits de musique slave au groove improbable.

10. Le dixième morceau est lui un edit norvégien d’une disco canadienne des années 1980 – encore une fois.

11. Les Jackson Sisters, avec leur tube daté de 1973, vous feront croire à tous les miracles possibles.

12. Mon douzième sera un edit turc d’une musique turque : de la musique faite par et pour des Turcs mais qu’on essaye d’apprivoiser comme on peut…

13. OBM Records ou plutôt Only Black Music Productions, un label non de Black Power avec des idéaux racistes mais juste du groove funky à souhait.

14. De la disco de 1978 avec Caroline Crawford pour vous déhancher dans un ultime élan de sueur.

15. Enfin, finalement, pour conclure, pour achever, une petite douceur avec le suavissime DJ Abel Nagengast aka Abel of Blackdisco fame chez NonCollective Records.

 

La plupart, vous les trouverez à cent balles sur Discoggs mais Beware vous les fait gratos. Comme ça.

 

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *